dimanche 15 février 2015

Couleur de peau: miel

Couleur de peau: miel, tome 1 de Jung


144 pages, Quadrants
Bande-dessinée, tranche de vie

Quatrième de Couverture: Je savais bien que je n'étais pas japonais. Mais quand je me regardais dans un miroir, je ne me sentais pas belge non plus! Je voyais un Coréen. C'était inéluctable. Et ça ne mme rappelait pas de bons souvenirs...

Mon avis: Une très jolie bande-dessinée autobiographique qui parle de sujets difficiles comme l'adoption, l'abandon, l'identité, le déracinement, etc

Jung est un petit orphelin vivant en Corée. Après avoir été récupéré par un policier, le petit Jung est amené à l'orphelinat. Finalement, il est adopté par une famille Belge à 5 ans. L'histoire commence en Corée et se poursuit jusqu'aux 13 ans de l'auteur dans ce premier tome. 

L'auteur aborde des thèmes qui lui sont chers dans cette histoire qui retrace des passages de son enfance. Il parle d'abandon, de déracinement, d'identité, d'Asie... à travers des scènes poignantes, drôles, ironiques, etc. C'est passionnant de tomber dans cette nouvelle famille belge en même temps que Jung. Il y a toutes les réflexions, difficiles parfois, sur son adoption et ce qui en est lié. Mais il y a aussi toute une partie sur la vie d'un gamin turbulent qui aime ses frères et sœurs et surtout qui manque d'amour. Il apprend à vivre dans un pays occidental, loin de son pays d'origine, lui, le petit coréen qui va s'intéresser au japon, aux bêtises et aux filles, entre autre.

Le dessin est très agréable, tout en rondeur. On accroche directement avec ces jolies traits. Tout la bande-dessinée est en noir et blanc (et dégradé). Seule, la couverture, a une note de couleur jaune, miel plutôt! 

J'ai passé un très bon moment en découvrant cette histoire qui est à lire. L'adoption n'est pas un sujet toujours facile à aborder, surtout du point de vue de l'adopté. Mais cela me semble important et intéressant de toucher à ces sujets-là.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire